Lycée Camille Jullian

Témoignages MP

dimanche 6 février 2011 par Webmestre

Quelques exemples de parcours :

Julien J. (2007-2009), élève à l’Ecole Centrale de Lyon

Pendant mon année de Terminale, lorsqu’il a fallu choisir une orientation pour l’année suivante, j’étais assez peu enthousiaste à l’idée de faire deux ans de prépa. Suite aux journées portes ouvertes, j’ai choisi la filière MPSI/MP du Lycée Camille Jullian. Ce choix s’est imposé à moi tout naturellement puisqu’il m’est tout de suite apparu que l’ambiance plutôt « familiale » semblait particulièrement propice pour travailler dans de bonnes conditions. Jamais je n’ai regretté ce choix puisque ces années ont été pour moi extrêmement enrichissantes. Elles m’ont permis de me faire de très bons amis que je revois encore régulièrement, mais aussi d’apprendre beaucoup de choses grâce à un enseignement de très bonne qualité et des professeurs toujours à l’écoute. Ces deux ans de travail ont porté leurs fruits puisque j’ai eu la chance d’intégrer, en fin de MP, l’Ecole Centrale de Lyon qui fait partie des meilleures écoles d’ingénieurs de France.

En bref, deux années inoubliables !

Jocelin M. (2006-2008), désormais élève à l’université Bordeaux 1

Je suis étudiant en Master 2 spécialité mathématiques approfondies à l’université Bordeaux 1. Je suis actuellement une préparation dans le but de passer le concours de l’agrégation.

Parlons un peu de mon parcours. Après l’obtention de mon baccalauréat, je me suis inscrit en classe préparatoire MPSI-MP au lycée Camille Jullian. J’ai alors reçu une excellente formation dans les matières scientifiques (maths, physique, chimie, sciences de l’ingénieur) et littéraires (anglais, français-philosophie) grâce aux compétences, à l’attention et à la détermination des professeurs qui m’ont encadré. Ceci a bien sûr demandé du travail, du courage et de la détermination mais les aptitudes et les méthodes de travail acquises lors de ces 2 années valaient bien quelques efforts. Je dois également parler du cadre qui a contribué à rendre ces 2 années agréables. En effet le lycée Camille Jullian est un lycée très accueillant dans le sens où l’on peut y trouver des coins de verdure pour se reposer ou travailler au calme, l’architecture est très variée, la demi-pension est d’une excellente qualité et ce lycée possède son propre internat en parfait état (où j’ai passé 2 bonnes années). Ainsi, que ce soit par son cadre ou par son équipe pédagogique remarquable, on trouve des bonnes raisons pour vouloir entrer dans ce lycée.

En ce qui me concerne, pendant ces deux années de formation, j’ai découvert une certaine passion pour les mathématiques grâce à mes professeurs qui ont réussi à me transmettre leur goût pour cette discipline. Au lieu d’intégrer une école d’ingénieurs, je me suis donc dirigé vers l’université de sciences (Bordeaux 1) et me suis inscrit en licence de mathématiques pures pour approfondir mes connaissances. Les enseignements proposés ont été de grande qualité et les enseignants pour la plupart passionnants.

Pour conclure parlons un peu de l’université en elle-même. Installée près de Talence (ville étudiante), elle offre une multitude de formations différentes et est munie d’infrastructures adaptées à l’enseignement des sciences (salles de TP, salle informatique,…). De plus, elle est facile d’accès car très proche de la ligne B du tramway et elle est entourée de résidences universitaires, idéales pour le logement des étudiants. Enfin on citera la présence de la bibliothèque des sciences et du restaurant universitaire à proximité du campus. Elle est donc le lieu idéal pour poursuivre ses études lorsqu’on est intéressé par les sciences.

Guy D. N. (2006-2009), désormais élève de l’ISFA

Je garde de très bons souvenirs de mes années de classes préparatoires à Kju. Non seulement
l’enseignement est excellent et de qualité , mais également l’ambiance est chaleureuse et familiale ce qui m’a permis
de mieux m’intégrer et surtout de donner le meilleur de moi-même. Un grand merci à tous !

Quant à l’ISFA,
c’est une très bonne école en plein essor et qui se fait connaître de plus en plus dans le monde des CPGE.
En effet le besoin des actuaires dans le monde de l’entreprise ne cesse de croître et est pressant.
L’actuariat reste une parfaite alternative au métier d’ingénieur, vous bénéficiez d’une bonne immersion dans le monde professionnel
et d’une solide formation.

Noëlie M. (2007-2009), élève désormais de l’Ecole Centrale de Lyon

Lors de ma terminale j’ai choisi d’intégrer la filière MPSI/MP du lycée Camille Jullian.

Initialement c’est la petite taille de cette classe préparatoire qui m’a attirée. En effet, elle permet un accompagnement réellement adapté au rythme de chacun.

Il s’est révélé plus tard qu’un concours se réussit tout d’abord dans la tête. Dès lors la motivation communicative et sans faille de l’ensemble de l’équipe pédagogique est un atout non négligeable pour traverser ces deux années qui, il faut le dire, sont parfois difficiles.

Enfin l’enseignement complet et de qualité que j’ai reçu m’a permis de passer sereinement tous les concours que je voulais présenter (E3a, Mines-Ponts et Centrale-Supéléc).

J’ai été admise à l’Ecole Centrale de Lyon où je suis actuellement en deuxième année. Et j’ai pour projet d’effectuer un Master en génie civil spécialisé dans le matériau bois au Canada en troisième année.

Je remercie l’ensemble des mes professeurs de MPSI et MP pour m’avoir aidée à atteindre cet objectif

Céline A. (2007-2010), élève TSEEAC

Je suis tout d’abord rentrée en MPSI en septembre 2007, puis j’ai effectué une MP que j’ai ensuite redoublée. J’ai donc passé trois ans au lycée Camille Jullian : trois années enrichissantes qui ont demandé un travail soutenu, assidu et surtout très régulier. Ce cursus permet alors de développer des qualités telles que la rigueur, la rapidité, la gestion du stress et la mise en place de méthodes de travail efficaces. Le bilan de cette classe préparatoire est alors très positif.

Ainsi, à la suite de nombreux concours passés, j’intègre l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) en mars 2011 à Toulouse en tant que technicien supérieur des études et de l’exploitation de l’aviation civile (TSEEAC) ; cette formation se fait en deux ans et recrute sur un concours post-bac ; le TSEEAC peut occuper différents postes dans les domaines de la navigation ou de l’exploitation aérienne (contrôleurs aériens dans les petits aérodromes, traitement des informations concernant les vols, la météorologie...). Au bout de quelques années dans la boîte, il est alors possible de passer l’ICNA en tant que candidat interne afin de devenir ingénieur du contrôle de la navigation aérienne.

Chloé B. (2008-2010), élève ENSAI

Mes deux années à Camille Jullian ont été très instructives, elles m’ont apporté de solides bases notamment en mathématiques, bases qui me sont très bénéfiques pour mes études au sein de l’ENSAI, une école de statistiques et en anglais ce qui va me permettre d’obtenir au cours de ma formation le TOEIC. De plus au cours de ma formation à Camille Jullian l’équipe enseignante a toujours été là pour nous aider dans nos choix et nos difficultés.

En vidéos :

Comme tous les ans, les anciens élèves de nos classes préparatoires reviennent à l’occasion d’un forum des carrières présenter l’école qu’ils ont intégrée aux élèves actuellement en formation. Voici quelques-uns de ceux qui sont venus en décembre 2010 :


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3575 / 623130

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Classes préparatoires  Suivre la vie du site Prépas Scientifiques  Suivre la vie du site Filière MPSI/MP   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.25 + AHUNTSIC

Creative Commons License