Lycée Camille Jullian

Bibliographie histoire tronc commun 2016-2017

dimanche 5 juin 2016 par Stéphane Mazurier

L’Afrique, la France et les Français (1871-1962)

Ce programme invite à une réflexion sur l’histoire de la présence coloniale française en Afrique, depuis la révolte de Kabylie en 1871, qui a pour effet de sceller la soumission de l’Algérie à la France, à la signature des accords d’Évian en 1962, qui accordent son indépendance à l’Algérie tout en mettant un terme au second Empire colonial français. Le continent africain constitue en effet le principal territoire colonisé par la France sous la IIIe République, puisque les Français se sont emparés du Maghreb, de la majeure partie de l’Afrique occidentale, équatoriale, ainsi que de Madagascar. Il conviendra en premier lieu d’en étudier la conquête, à travers ses causes, ses acteurs, ses modalités et les résistances qui l’ont accompagnée. À la conquête coloniale succède la question de la gestion des colonies africaines, c’est-à-dire leur administration (de la départementalisation au système du protectorat) et leur mise en valeur économique. Au-delà d’un discours officiel vantant les progrès en termes de santé, d’éducation et d’équipement, que la colonisation aurait apportés, on s’attachera également à montrer les fractures et les inégalités des sociétés coloniales (cf. le « code de l’Indigénat »). Quant à l’opinion publique française, si elle a longtemps été indifférente, voire hostile, à la colonisation, elle affiche par la suite un intérêt certain pour l’Empire, et particulièrement pour l’Afrique. Cette conquête de l’opinion par le « parti colonial » utilise différents supports (journaux, romans, spectacles, films…) et aboutit à la formation d’un puissant imaginaire colonial, empreint de stéréotypes, souvent racistes, et qui atteint son apogée lors de l’Exposition coloniale de 1931. « L’idée coloniale » (Girardet) se manifeste aussi par la vigueur du débat public en métropole, qui prend une nouvelle dimension après la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle le rôle des Africains dans la Libération a été primordial. Les réformes institutionnelles (Union française, puis Communauté française), qui visaient à redéfinir les relations entre la métropole et son Empire, sont des échecs puisque pratiquement toute l’Afrique française est devenue indépendante au début des années 1960. Si cette décolonisation s’est le plus souvent accomplie de façon pacifique, elle fut particulièrement dramatique en Algérie, seule colonie de peuplement du continent. Durant la « guerre sans nom » (1954-1962), l’opinion française fut divisée comme jamais elle ne l’avait été à propos d’une affaire coloniale. Les effets de la guerre d’Algérie sur la métropole sont considérables puisqu’ils entraînent la mort de la IVe République et le retour au pouvoir du général de Gaulle.

Bibliographie d’été :
Ouvrages généraux sur la colonisation et/ou la décolonisation
Denise Bouche, Histoire de la colonisation, tome 2 (1815-1962), Fayard, 1991.
Marc Ferro, Histoire des colonisations. Des conquêtes aux indépendances. XIIIe – XXe siècle, Points Seuil, 1994.
Marc Michel, Décolonisation et émergence du tiers-monde, Hachette carré histoire, 2005
Guy Pervillé, De l’Empire français à la décolonisation, Hachette carré histoire, 1991.

Ouvrages généraux sur l’histoire de l’Afrique
Hélène d’Almeida-Topor, L’Afrique du XXe siècle à nos jours, Armand Colin, 1999.
Catherine Coquery-Vidrovitch, L’Afrique et les Africains au XIXe siècle, Armand Colin, 1999.
John Iliffe, Les Africains. Histoire d’un continent, Champs Flammarion, 2009.

Ouvrages sur l’Algérie
L’Algérie et les Algériens. Des royaumes berbères à l’indépendance, Les Collections de l’histoire, n°55, avril 2012.
Bernard Droz et Evelyne Lever, Histoire de la guerre d’Algérie, Points Seuil, 1982.
Benjamin Stora :

  • Histoire de l’Algérie coloniale, Paris, La Découverte, 1991
  • Histoire de la guerre d’Algérie 1954-62, Paris, La Découverte, 2004.

Ouvrages sur l’idée coloniale :
Raoul Girardet, L’Idée coloniale en France, 1871-1962, Hachette Pluriel, 2005.
Claude Liauzu, Histoire de l’anticolonialisme en France, du XVIe siècle à nos jours, Hachette Pluriel, 2012.

Un article en ligne : Sophie Dulucq, Catherine Coquery-Vidrovitch, Jean Frémigacci, Emmanuelle Sibeud, Jean-Louis Triaud, « L’écriture de l’histoire de la colonisation en France depuis 1960 », Afrique & histoire 2/2006 (vol. 6), disponible sur : www.cairn.info/revue-afrique-et-histoire-2006-2-page-235.htm


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1051 / 679568

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Classes préparatoires  Suivre la vie du site Prépas Littéraires  Suivre la vie du site Année de khâgne  Suivre la vie du site Histoire (Tronc commun)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License